Contact & Presse

Premier baromêtre LGBT Autre Cercle et IFOP

A l’occasion des 20 ans de l’Autre Cercle en 2017, le Pôle Observatoire de l’Autre Cercle a élaboré avec l’IFOP le premier « Baromètre LGBT Autre Cercle-IFOP ».

Cette enquête s’inscrit dans la lignée des sondages enquêtes menées par l’Autre Cercle depuis 2006. La plupart de ces enquêtes étaient des enquêtes publiques en ligne, réalisées grâce aux réseaux des associations LGBT. De ce fait, elles ont concerné des publics restreints et (presque) exclusivement LGBT. Le 1er Baromètre LGBT Autre Cercle-Ifop est une véritable première en France, car cette enquête a été proposée à toutes les entreprises et colectivités signataires de la Charte d’engagement LGBT de l’Autre Cercle et était ouverte à tous leurs collaborateurs et collaboratrices, LGBT ou non. Il a vocation a être répété tous les 2 ans afin de mesurer les évolutions.

Cinq ans après le lancement de la Charte d’Engagement LGBT de l’Autre Cercle, et au lendemain d’un quinquennat qui a vu la création de droits nouveaux pour les LGBT, mais aussi des débats virulents, nous avons voulu faire un point d’étape :

  • Quelle sont les opinions et ressentis des salarié.e.s des structures signataires de la Charte d’Engagement LGBT de l’Autre Cercle concernant les LGBT dans le monde du travail ?
  • Quel a été l’impact de la signature de cette Charte sur les organisations et sur les salarié.e.s ?
  • Quelles pistes d’action prioritaires restent à explorer ?

Pour cela, nous avons travaillé avec l’IFOP à la mise en place d’une consultation en ligne de l’ensemble des salarié.e.s des plus de 60 entreprises et collectivités signataires de la Charte d’Engagement LGBT de l’Autre Cercle, représentant environ un total de 800 000 personnes. La confidentialité des réponses était garantie et la consultation a été ouverte entre le 16 octobre et le 12 novembre 2017. Toutes les entreprises et collectivités signataires n’ont pas été en mesure de se mobiliser pour ce premier Baromètre mais, au total, plus de 6600 personnes, issues de 41 organisations signataires ont répondu.

Parmi les personnes ayant répondu :

  • 17% se définissent comme LGBT, dont 0,4% de personnes transgenres. Il est intéressant de voir que 79% des répondants ne sont pas LGBT, ce qui est un signal positif de l’intérêt que représente la diversité LGBT au sein des structures signataires de la Charte.
  • 62% des répondants travaillent dans le secteur public
  • La proportion d’hommes et de femmes, et de personnes travaillant en Ile de France et dans d’autres régions sont équivalentes.

Les résultats les plus marquants de ce Baromètre sont que :

  • 71% des LGBT disent être visibles au travail. Cependant, 39% de ces personnes ne sont visibles que vis-à-vis de certains collègues, 30% à l’ensemble des collègues, et dans seulement 16% des cas le supérieur hiérarchique et 9% les Ressources Humaines.
  • A noter une différence de 10 points antre hommes (74%) et femmes (64%) LGB qui sont visibles, et 68% des personnes transgenres.
  • Les personnes LGBT qui choisissent de ne pas être visibles le font en évitant de parler de leur vie privée (73%), seules 14% font croire à leur hétérosexualité. Les personnes invisibles qui considèrent leur invisibilité comme un avantage ou un problème se répartissent de façon équitable (51% et 49%).
  • Les répondants au Baromètre se sentent très largement bien intégrés dans leur organisation, qu’ils soient LGBT ou non
  • Moins de 15% des répondants ont constaté des discriminations à l’égard des LGBT mais ce chiffe monte à 30% lorsque l’on interroge les LGBT. Parmi les LGBT, 22% ont constaté des discriminations au sein de leur organisation, essentiellement des moqueries de la part de collègues (77%), moins souvent du management (37%), mais aussi des mises à l’écart (31%) et des insultes (21%) de la part des collègues. Les personnes LGBT victimes elles-mêmes de discrimination rapportent également majoritairement des moqueries, des mises à l’écart, mais aussi pour 29% des inégalités de déroulement de carrière.
  • Enfin, moins de 5% des répondants se disent « mal à l’aise » face à une personne gay, lesbienne ou bixesuel.le mais 15% le sont face à une personne transgenre.

Les perceptions de l’impact de la signature de la Charte d’Engagement LGBT de l’Autre Cercle sont très majoritairement perçues comme positives, que les personnes soient LGBT ou non. Un total de 85% des répondants soutiennent l’engagement de leur organisation à travers la signature de la Charte d’Engagement LGBT, même si seulement 60% savaient que leur organisation avait signé cette Charte. Une tendance se dégage montrant que, plus la signature de la Charte est intervenue il y a longtemps, plus l’impact de la Charte est important.

Enfin, les programmes de sensibilisation du personnel et de l’encadrement sont jugés comme étant les plus utiles pour favoriser l’inclusion des personnes LGBT au travail.

En conclusion, ce premier Baromètre a mis en évidence une plus grande visibilité des personnes LGBT au travail que celle constatée par d’autres enquêtes en France. Il semble probable que cela est dû à l’engagement du groupe très particulier que représentent les entreprises et collectivités qui se sont engagées aux côtés de l’Autre Cercle pour une meilleure intégration des personnes LGBT. Ces résultats, encourageants pour les actions de l’Autre Cercle, ne sauraient masquer le fait la visibilité au travail reste un problème pour de nombreuses personnes LGBT, tout particulièrement les femmes lesbiennes et les personnes transgenres. Les prochains Baromètres permettront d’affiner ces informations, de mesurer les progrès accomplis mais aussi les défis qui persistent. Le travail de notre Association est loin d’être achevé.

Vous pouvez consultez la vidéo de présentation de l'enquête ici.

Vous pouvez télécharger la plaquette des résultats de ce baromètre ici

Vous pouvez télécharger la plaquette des résultats en ANGLAIS de ce barométre ici

Vous pouvez télécharger les résultats détaillés de ce baromètre ici

Communiqué de presse du 14 décembre 2017

 

Partager cette page