Contact & Presse

Une majorité de députés européens s'engage contre l'homophobie et les discriminations.

Publié le Samedi 8 Mars 2014
Actu non envoyée par mail

 

L'Autre Cercle, association nationale LGBT (Lesbienne, Gay, Bi et Trans) de lutte contre les discriminations au travail et pour la promotion de la diversité se félicite de l'adoption au Parlement européen du rapport d'initiative sur la feuille de route de l'Union européenne contre l'homophobie et les discriminations liées à l'orientation sexuelle et à l'identité de genre.

 

À une très large majorité, par 394 pour contre 176 et 72 abstentions, les élus de l'Assemblée des peuples d'Europe ont demandé à la Commission européenne la mise en œuvre d'une stratégie globale en ce domaine.

 

Le document proposé par la députée européenne autrichienne Ulrike Lunacek « condamne fermement toute discrimination fondée sur l'orientation sexuelle ou l'identité de genre » et « demande à la Commission de faire un usage le plus large possible de ses compétences, y compris en facilitant l'échange de bonnes pratiques entre les Etats membres ».

 

 Parmi les mesures les plus concrètes, le texte invite la Commission « à recueillir régulièrement des données pertinentes et comparables sur la situation des personnes LGBTI [lesbiennes, gays, bisexuelles, transexuelles et intersexe] dans l'Union européenne », à « promouvoir l'égalité et la lutte contre les discriminations dans l'ensemble de ses programmes destinés à la jeunesse » et à « favoriser la formation des professionnels ».

 

Si 70 députés du parti populaire européen (PPE) ont voté pour, 130 ont refusé, dont quasiment tous les membres de l'UMP, les élus de la formation politique française appartenant en effet à ce groupe parlementaire. En revanche, les Socialistes et démocrates (S&D), l' Alliance des Libéraux et Démocrates pour l'Europe (ALDE), les groupes Verts et Gauche unitaire européenne-Gauche verte nordique (GUE/NGL) ont apporté leur soutien à cette initiative de progrès en faveur de l'égalité.

 

L'Autre Cercle se félicite que la majorité des élus du Parlement européen s'engage ainsi pour une société plus ouverte et plus inclusive.

 

Selon une étude de l'agence  européenne des droits fondamentaux publiée en 2013, 47% des personnes LGBT ont fait l'objet de discrimination ou de harcèlement, 26% ont été attaquées physiquement ou menacées de violence ces 5 dernières années.

 

Ce rapport non contraignant appelle à agir pour que les personnes LGBT accèdent pleinement aux droits fondamentaux garantis à tous les citoyens de l'Union, ni plus, ni moins.

 

Plus d'informations sur : europarl.europa.eu

 

Partager cette page