Contact & Presse

Network : l'Autre cercle de l'Autre côté des Alpes ?

Publié le Mercredi 12 Novembre 2014
Actu non envoyée par mail

 

 

"Network" ? Nos amis suisses ont opté pour un vocable international qui désigne l'association jumelle de l'Autre Cercle, plutôt que de recourir à un terme français, allemand, italien ou même... romanche, les quatre langues officielles de la Confédération.

 

Tant de diversité résumée en 2 syllabes, qui plus est en langue étrangère, reflète bien l'ouverture internationale de la Suisse, marquée en même temps par la préservation de la diversité et des identités cantonales, notamment au plan linguistique. Surtout, les termes "Network" comme "Cercle" évoquent le "faire ensemble", la dimension collective de notre engagement commun.

 

Voilà les pensées qui me traversent l'esprit en attendant mon invité au Café Marly, Luzius Sprüngli, le sémillant président de Network élu au printemps dernier. Au fil de notre conversation, les similitudes avec l'Autre Cercle apparaissent d'abord nettement, avant de céder la place à d'intéressantes différences. Retour sur une passionnante conversation.

 

L'Autre Cercle et Network, beaucoup de points communs...

 

L’Autre Cercle a pour objet de regrouper les personnes LGBT socialement responsables, engagées pour lutter contre les discriminations et œuvrer plus largement pour le respect de l'orientation sexuelle dans le cadre professionnel. Et de l'autre côté des Alpes ?

 

"Network", c'est comme son nom l'indique un réseau pour une société plus inclusive envers les LGBT, animé par des responsables ou des "dirigeants" comme disent nos amis suisses, le tout dans un cadre solidaire et convivial.

 

Si l'Autre Cercle comme Network ont le statut d'association nationale, chacune rassemble des associations régionales : plus de 400 cadres et dirigeants gay font la force de Network. Ils - car les dames ont leur propre association - sont issus de tous les secteurs d'activité et des principales régions de Suisse : Bâle, Berne, Genève, Suisse centrale (Lucerne), Lausanne, Suisse orientale et Liechtenstein (Saint-Gall), sans oublier bien sûr le canton de Zürich, qui abrite la ville éponyme la plus peuplée de Suisse, ni le Tessin aux accents si ensoleillés qu'il évoque déjà l'Italie voisine.

 

A l'image de l'Autre Cercle, les membres s'investissent dans un cadre "régional", lieu privilégié pour créer des contacts personnels et professionnel et agir localement en direction des entreprises et des pouvoirs publics ; ils se rassemblent aussi par groupes de travail au plan national, dans les domaines de la coopération internationale, du monde du travail, de la culture et de la politique, à l'instar de nos "pôles nationaux".

 

Un exemple ? Le monde du travail. L'Autre Cercle a réussi avec la "Charte d'engagement" une 1ère mondiale, qui compte chaque année de nouveaux signataires, et non des moindres comme en témoigne encore l'adhésion du groupe Total cette année. Reconnue comme organisme de formation, l'Autre Cercle intervient tout au long de l'année dans les entreprises et les administrations pour sensibiliser, informer et former au management de la diversité. Le pôle formation réalise ainsi un travail aussi précieux que reconnu, en externe mais aussi en interne avec les formations "Repères" dont le succès ne se dément pas.

 

Cette préoccupation de faciliter le coming-out sur le lieu de travail pour être tout simplement soi-même, sans avoir à mentir ni à cacher sa vie privée compte parmi les chantiers prioritaires de Network. En partenariat avec les filles de Wybernet, les garçons de Network ont publié "Out@work", une brochure haute en couleurs, trilingue, qui encourage chacun à être Out au travail : c'est une question d'équilibre personnel, d'efficacité de la performance collective pour l'entreprise aussi. Que des cadres brisent ce "tabou" contribue à "normaliser" l'homosexualité aux différents échelons de l'entreprise. Mais tout n'étant pas aussi rose qu'un coucher de soleil sur les Alpes, tout comme l'Autre Cercle, Network intervient en soutien, au plan psychologique et juridique, lorsque l'homophobie abîme les Individus et les équipes de travail.

 

Cet engagement dans le monde professionnel s'accompagne aussi d'un engagement citoyen, en direction du monde politique, pour sensibiliser les partis politiques. Nos amis suisses soutiennent les initiatives politiques en faveur de l'égalité des droits et restent vigilants contre toute initiative qui marquerait un recul.

 

L'Autre Cercle a pour sa part organisé plusieurs rencontres avec les candidats lors des dernières municipales, en Île-de-France - avec Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet - mais aussi en Alsace ou encore en Midi-Pyrénées pour ne citer que quelques exemples.

 

Si l'engagement citoyen est déterminant, le plaisir de nous retrouver régulièrement est aussi l'une des forces de nos associations.

 

Comme le dit dans un sourire Luzius Sprüngli : "les Networkers sont déjà des gays avant d'être des dirigeants", élégante manière de suggérer que la convivialité est évidemment un élément déterminant pour inciter les bonnes volontés à s'impliquer dans les pôles. Nous avons tous peu de temps libre, ce qui signifie que le succès de nos associations dépend de leur capacité à proposer à leurs membres des projets concrets et réalistes en termes de disponibilité comme de moyens, tout en sachant "donner l'envie" de s'impliquer.

 

Pour ce faire nos amis suisses mettent un point d'honneur à prioriser : quelques actions nouvelles par an, en plus bien entendu des temps forts qui rythment habituellement la vie de Network. L'occasion d'évoquer à présent les différences entre nos deux associations.

 

...et quelques différences intéressantes.

 

Première différence majeure : Network rassemble uniquement des garçons alors que la mixité est un élément de l'identité de l'Autre Cercle. Aucune difficulté pourtant avec les filles de Wybernet avec lesquelles les relations s'apparentent à une longue lune de miel comme en témoignent les nombreuses actions engagées en partenariat au fil des ans.

 

Parmi les actions phares de Network, la remise d'un Prix est comme à l'Autre Cercle un moment particulier mais conçu très différemment : alors que nous saluons l'engagement exemplaire d'une entreprise ou d'une administration en faveur de l'inclusion, après la tenue d'un colloque et avant notre grand dîner annuel, en Suisse le Jury du Prix Network de la Culture récompense chaque 2 ans, un artiste homosexuel qui s’est distingué dans un des domaines primés. Le Prix est doté de 15.000,- Francs, et doit donner une visibilité accrue et une publicité pour l’artiste récompensé. La photographie, la peinture ou la sculpture comptent parmi les disciplines primées. De même il soutient plusieurs festivals.

 

De Grand dîner annuel, ou plutôt de "club dinner", il est aussi question en Suisse mais cette tradition prend une forme différente : "est toujours invitée une personnalité publique homosexuelle, qui parle de son expérience, de sa vie publique ou de son travail avec un journaliste connu. Au fil des ans, Network a reçu tout ce que la vie des arts et de la politique en Europe compte de personnalités, comme Guido Westerwelle, Klaus Wowereit, Pierre Bergé, Frédéric Mitterand, Philippe Jordan, Bertrand Delanoë. Les Club Dinners offrent l’occasion aux membres de Network, à leurs partenaires et aux invités de se rencontrer dans le cadre d’un élégant dîner festif" expliquent nos amis suisses.

 

L'Autre Cercle met à l'honneur ses partenaires lors du Grand dîner annuel qui nous rassemble dans un lieu prestigieux, point d'orgue d'une journée majeure au cours de laquelle le Grand Prix est remis à l'issue d'un colloque de haute tenue en présence de personnalité politiques et du monde des affaires de premier plan.

 

En complément de ce type d'évènements publics, Network agit aussi en toute discrétion pour porter secours à ceux que leur homosexualité place dans une situation de fragilité sociale : qu'il s'agisse d'étudiants en rupture familiale ou de personnes privées d'emploi par exemple, un fond de solidarité peut les accompagner ponctuellement pendant cette période délicate.

 

Je ne saurais conclure ce modeste essai d'approche comparée sans évoquer l'attention toute particulière portée par Network aux difficultés grandissantes rencontrées par les homosexuels en Russie. De même, le monde du sport est aussi un terrain où les tabous demeurent à l'encontre des homosexuels et qui comptent parmi les objectifs clefs de notre homologue suisse.

 

Au-delà de cette trop brève présentation, je voudrais saluer le courage et la visibilité des membres de Network qui, pour nombre d'entre-eux, affichent en ligne leur image, leur lieu de vie comme leur profession sur www.network.ch, l'adresse où vous trouverez sans doute l'un des plus précieux secrets de Suisse : agir sérieusement sans trop se prendre au sérieux, voilà assurément la clef du succès.

 

Mille mercis à Luzius Sprüngli pour le temps consacré à cette présentation.

 

Le Pôle national de communication poursuivra ce tour d'Europe des homologues de l'Autre Cercle en décembre au travers d'un article consacré à nos amis autrichiens d'Agpro, un sujet idéal pour se réchauffer avec un verre de Glühwein, natürlich !

 

Bis bald !

 

NB: photo d'illustration, AG 2014 de Network à l'OMC (Genève).

 

Partager cette page