Contact & Presse

Le Refuge, un havre de paix et d'écoute pour jeunes victimes d'homophobie depuis 10 ans.

Publié le Samedi 7 Décembre 2013
Actu non envoyée par mail
L'homophobie a la vie dure ! Malgré l'adoption du pacte civil de solidarité (Pacs) en 1999, le vote du mariage pour tous en 2013 et les multiples avancées des droits des personnes LGBT obtenues grâce aux textes européens comme la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'Homme (CEDH) ou la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne, qui interdit expressément toute discrimination fondée sur l'orientation sexuelle (article 21), l'intolérance et le rejet des différences frappent nombre de nos concitoyens, notamment les plus jeunes.
 
En 2003, était fondée l'une des associations les plus utiles de notre pays pour les personnes LGBT : le Refuge. Son fondateur, Nicolas Noguier, explique avec les mots simples et forts de ceux qui s'engagent pour les plus belles causes la détresse de ces 16 - 25 ans mis à la porte de chez eux ou victimes de tant de dénigrements que la vie chez leurs parents devient un calvaire.
 
Les bénévoles du Refuge les accueillent, les écoutent, les hébergent, les aident à se (re)construire grâce aux psychologues vacataires présents dans chacune des villes d'implantation de cette association reconnue d'utilité publique : Paris, Marseille, Lyon, Lille, Toulouse, Montpellier, Avignon, Bordeaux, Perpignan, Choisy-le-Roi, Bastia ou encore Saint-Denis de la Réunion. 
 
Plusieurs centaines de jeunes majeurs sont hébergés chaque année dans les appartements relais de l'association qui favorise la cohabitation pour des questions de coûts autant que de "resocialisation", de reprise de confiance en soi-même. Ce soir, 65 jeunes occupent toutes les places disponibles. Malheureusement, leur nombre ne diminue pas : plus de 500 demandes d'admission arrivent chaque année!
 
L'association leur dispense aussi des conseils, sous forme d'ateliers pour les accompagner dans la recherche d'un emploi ou dans la poursuite de leurs études, quand leur situation individuelle le permet naturellement. Rejetés par leur famille, ils doivent pendant cette période de fragilité qu'est l'adolescence ou le jeune âge adulte relever un défi de taille : se remettre debout et continuer à avancer, malgré l'hostilité de ceux qui devraient les aider à s'épanouir au seuil de l'entrée dans l'âge adulte.
 
Les jeunes accompagnés connaissent un mal-être et présentent une dévalorisation de l'image qu'ils ont d'eux-mêmes : prises de risques, pensées suicidaires, dépendances et scarifications sont autant de concrétisations de ce mal-être.
 
Si la récente prise de conscience et le soutien des pouvoirs publics méritent d'être salués, les initiatives prises ne sont pas encore à la hauteur de l'enjeu : le taux de suicide des jeunes homos est 13 fois plus élevé que celui des jeunes hétérosexuels !
 
De même, la ligne d'écoute du Refuge: 06 31 59 69 50, disponible 7 jours sur 7 et 24h sur 24 a enregistré une très forte hausse des appels de détresse en 2013 : près de 3000 contre 2000 sur l'année 2012. Certains mois comme avril, en plein examen du projet de loi sur le mariage pour tous, ont même vu un doublement du nombre de communications.
 
Le dynamique président du Refuge, par ailleurs membre de l'Autre Cercle, n'attend pas pour agir : en partenariat avec la gazette des communes, le courrier des maires et l'association des petites villes de France, il interpelle les candidats aux élections municipales sur leurs projets concrets pour combattre l'homophobie et la transphobie. Un questionnaire est d'ores et déjà en ligne. Les résultats seront publiés avant le scrutin de mars. 
 
Comme le rappelle Nicolas Noguier, l'Autre Cercle et le Refuge partagent la volonté de favoriser l'égalité des droits et la lutte contre l'homophobie dans le monde du travail. En effet, les jeunes pris en charge par l'association se heurtent souvent aux discriminations dans leur recherche d'emploi, notamment ceux dont l'apparence est jugée "efféminée" pour les garçons et trop "masculine" pour les filles. 
 
Pour soutenir le Refuge, l'Autre Cercle lance un appel à votre générosité : alors que Noël approche, vous pouvez offrir un avenir plus rose à ces jeunes. Chaque euro compte.
 
 
Et pour terminer sur une note plus légère : votez pour Nicolas Noguier comme personnalité LGBT de l'année sur le site www.yagg.com. Il le mérite bien ! 
 
 

 

Partager cette page